Nos poules pondeuses

Après un vide sanitaire, les poules pondeuses sont de retour dans nos poulaillers ! Elles n’attendent que vous…

Ah quel bonheur de retrouver dans son assiette des œufs frais, pondus du jour !

Les avantages des poules au jardin

Il y a plusieurs avantages à posséder des poules dans son jardin :
– Elles fournissent des œufs frais, naturels et gratuits (150 à 300 œufs par an selon la race) ;
– Elles animent le jardin, elles font la joie des enfants qui apprendront avec plaisir à s’en occuper, à les nourrir et ramasser les œufs ;
– Elles sont écolo : omnivores, elles mangent les épluchures de légumes, les pâtes, les salades, les fromages, les bonnes herbes… (jusqu’à 150 kg de déchets organiques par an), elles dévorent également les déchets du potager (fanes de carottes, cosses de pois …). En échange, elles fournissent de l’engrais pour vos plantes (leurs fientes sont très riches) ;
– Elles sont des auxiliaires du jardinier : elles se régalent de limaces, escargots et autres insectes nuisibles. Elles aident à désherber le jardin : grâce à elles, finis la mousse dans la pelouse et le scarificateur ! Au verger, elles trouvent une ombre agréable et en picorant sous les arbres fruitiers, elles nettoient le sol de tous les nuisibles, agissant en prévention sur les maladies et attaques.

A savoir : l’ensemble des déjections des volailles, parfois appelé poulnée, représente environ une centaine de kilos par an par animal adulte. Gardez-les précieusement pour les mélanger, une fois séchées, à la terre de votre potager, verger ou jardin d’ornement. Elles représentent un apport en azote, élément indispensable à la photosynthèse des plantes non négligeable pour le sol.

Combien de poules ?

Pour limiter les dégâts du sol, les odeurs et la destruction des plantes, limitez le nombre de poules. Deux poules sont amplement suffisantes pour fournir en œufs une famille de 4 personnes. Une poule seule risque de s’ennuyer et sa santé pourrait en pâtir.

Même si son plumage est ornemental, évitez le coq...

Évitez le coq…

La poule pond sans coq, mais ne peut donner de poussins. La présence du mâle n’est pas du tout conseillée dans votre « cheptel » de 2 poules. Le coq va les épuiser par ses ardeurs (on compte en général 7-8 poules pour un coq), et va aussi vous épuiser par son chant très matinal.

Bien connaître les poules

Avant de vous lancer dans l’élevage de poules, vous devez savoir quelques petites choses sur elles :
– Elles dorment perchées ;
– Elles sont très sociales, et ne pourront être seules, élevez-en au moins deux ;
– Elles ont des besoins particuliers en eau et en nourriture
– Pour vivre en bonne santé, elles ont besoin d’un espace suffisant pour gambader et se nourrir.

Sachez qu’il y a différentes races de poules : certaines sont plutôt couveuses et d’autres sont plutôt pondeuses. Toutefois, certaines races allient ces deux côtés.

Comment  choisir son poulailler ?

Rendez-vous sur notre page « poulaillers«