Partir en vacances avec son animal

Si vous souhaitez passer d’agréables vacances avec votre animal, il vous suffit de tout prévoir avant le départ. Vous trouverez de multiples conseils ci-dessous pour vous y aider.Si vous souhaitez passer d’agréables vacances avec votre animal, partez serein, en vous aidant de ces quelques conseils.

 

VACCINATIONS : Pourquoi vacciner son animal ?

Pour protéger son chien et son chat, sur le lieu de vacances (avec les nouvelles rencontres), dans les pensions (risque de contamination élevée dû à l’augmentation de fréquentation durant l’été), risque de confrontation à de nouvelles maladies (piroplasmose, toux du chenil, chlamydiose, leishmaniose, …)

Pour protéger l’homme contre certaines maladies comme la rage et la leptospirose
Vaccination obligatoire pour le passage des frontières, pour aller en Corse, pour le séjour en pension et dans les campings

IDENTIFICATION

Obligatoire, elle passe par le tatouage (voué à disparaître car valable que pour la France) ou encore la puce électronique (fichier européen). Vérifier avant le départ que la puce est bien lisible et si les coordonnées sont valables.

PASSEPORT

Véritable carnet de santé et document d’état civil, il est obligatoire depuis le 1er janvier 2009 pour les chiens et les chats pour certifier la vaccination contre la rage. Délivré par le vétérinaire, il est indispensable pour voyager à l’étranger (avec également la carte d’identification par puce électronique). Avant le passage d’une frontière, le vétérinaire doit remplir une feuille d’examen équivalente à un certificat de bonne santé.

BILAN DE SANTE

Décisif pour savoir si votre compagnon peut partir en vacances ou rester en pension. Durant les vacances, il peut être soumis à des stress : transport, conditions climatiques, exercice physique prolongé, … Les animaux âgés ou souffrants d’une pathologie particulière (cardiaque, rénale, hépatique, …) sont plus vulnérables, d’où la nécessité du bilan de santé. Celui-ci passera par un examen clinique complet, une analyse de sang, une radio ou encore une échographie.

PARASITES

Parasites externes : le traitement toute l’année et à l’approche des vacances est indispensable pour éviter des problèmes de peau ou des maladies plus graves.
Parasites internes : la vermifugation est un gage de bonne santé. Attention, certain pays comme la Grande-Bretagne oblige pour tout animal en transit un traitement contre l’échinococcose. La lutte contre les parasites internes, c’est aussi protéger toute la famille contre une éventuelle contamination.

ASSURANCES : Les assurances pour chiens et chats, est-ce utile ?

Nul n’est obligé d’assurer son animal, cependant certains chiens comme le Pit-Bull nécessitent une assurance responsabilité civile. En dehors de ce type de race, il est préférable de signaler à l’assureur le chien ou chat afin d’être couvert s’il cause des dommages à autrui.
Les assurances animalières sont intéressantes car elles remboursent des frais vétérinaires engagés lors d’un accident ou d’une maladie (et cela toute l’année). C’est en quelque sorte la mutuelle des animaux.

ALIMENTATION

Lors du transport : il est préférable de laisser l’animal à jeun pour éviter les vomissements. Toutefois, si le voyage est long, une alimentation liquide prête à l’emploi peut être proposée (à demander chez le vétérinaire). Ce liquide permet de le nourrir et de l’hydrater. Dans tous le cas, de l’eau doit être donnée surtout s’il fait chaud.
Sur le lieu de vacances : surtout pas de modification et pas d’excès, la ration peut être augmentée si l’animal se dépense plus qu’à la maison (attention on ne trouve pas toujours les mêmes marques et les mêmes produits, anticiper).
En pension : vérifiez que le régime alimentaire peut être suivi, si ce n’est pas le cas, apportez ses repas.

BAGAGES DE L’ANIMAL

Son carnet de santé ou passeport à jour
Sa carte d’identification (puce électronique)
Ses gamelles
Son panier, sa couverture
Sa laisse, son collier ou harnais
Un vêtement du maître s’il est en pension
Le bac et la litière du chat
Boite à pharmacie : thermomètre, nettoyants oculaire et auriculaire, désinfectant, coton, compresses, shampoing doux, produits anti-puces et anti-tiques et médicaments (si prescription du vétérinaire)

PRÉCAUTIONS DURANT LE VOYAGE

Précautions durant le voyage : attention l’anxiété peut faire changer les comportements, d’où la nécessité que l’animal soit immobilisé dans un panier de transport ou attaché avec un système de laisse ou de harnais qui s’accroche à la ceinture de sécurité. Si l’angoisse est trop forte, le vétérinaire peut prescrire un médicament adapté. Attention à la chaleur, l’animal doit être hydraté très régulièrement (pause avec option bar, mouiller la tête, …). En roulant, l’animal ne doit pas pouvoir sortir la tête (risque d’accidents, d’otite ou de troubles oculaires).
Mal des transports : salivation excessive, déglutition, anxiété, tremblements et vomissements sont les signes les plus évidents. 1 chien sur 6 souffre de ce mal et dans 75% des cas, ce problème survient lorsque l’animal est chiot. Ce mal peut perdurer ou stopper d’un jour à l’autre. Ce malaise peut être dû à l’effet du mouvement du véhicule, la peur et l’appréhension du bruit du moyen de transport. Il existe des médicaments qui permettent un voyage plus zen, se renseigner auprès d’un vétérinaire.

VOYAGER AVEC SON CHIEN OU SON CHAT

– En voiture : il est interdit d’enfermer un animal dans le coffre sauf si celui-ci est spécialement aménagé pour lui permettre de bénéficier d’une bonne aération. Interdiction également de le promener sur le bas-côté de l’autoroute pour des raisons de sécurité évidentes. Panier de transport ou système d’attaches avec ceinture de sécurité sont les meilleurs moyens pour un transport en toute sécurité.
 – En car : les animaux acceptés par certaines compagnies ne doivent pas excéder 6 kg et doivent être placés dans un sac aéré.
 – En taxi : la plupart refuse les animaux. Il existe des taxis canins.
 – En train : idem au car, pas plus de 6 kg et dans un contenant ne dépassant pas 45x30x25 cm, sous réserve que les autres voyageurs ne s’y opposent pas. Pour les petits, une somme forfaitaire d’environ 6€ est demandée.  Dans les fourgons, le transport des chiens est autorisé à conditions qu’ils soient muselés et enfermés dans des caisses. Le prix du transport est égal à la moitié du prix d’un billet de 2ème classe.
 – En métro : les animaux sont interdits sauf les chiens d’aveugles, les animaux de petite taille sont admis s’ils sont placés dans un sac de transport adapté.
 – En RER : un chien est admis s’il est tenu en laisse et muselé. Le prix du billet correspond à 50% du tarif seconde classe.
 – En avion : réglementation en fonction des compagnies aériennes.
 – En bateau : réglementation en fonction des compagnies maritimes.

FORMALITES

Identification par puce électronique obligatoire avec document de référence
Passeport européen certifiant que la vaccination antirabique est à jour
Certains pays comme la Finlande et le Royaume-Uni demandent une attestation de traitement contre l’échinococcose
Plus de quarantaine au Royaume-Uni
Visite chez le vétérinaire 24 heures à 120 heures avant le passage de frontière afin de valider le traitement antiparasitaire, la bonne santé de l’animal et la validité de la vaccination antirabique (l’animal doit être vacciné contre la rage au moins 21 jours avant le passage de frontière)
Vérifier avant départ la législation du pays destinataire (rubrique animaux sur site gouvernemental http://interieur.gouv.fr

RECOMMANDATIONS ANIMAL EN VACANCES

Hébergement : prévenir lors de la réservation et respecter les règles de l’établissement (tenue en laisse obligatoire, attention aux nuisances sonores, respect de l’hygiène, …)

LES PETITS ALÉAS DES VACANCES

 – Coup de chaleur
 – Les épillets : petites herbes qui s’accrochent aux poils, qui peuvent pénétrer n’importe où et provoquer des douleurs et des infections (oreille, œil, pattes, …)
 – Piqures d’insectes, morsures de serpents
 – Allergies à l’eau de mer et au sable
 – Maladies régionales : la piroplasmose (sud-ouest de la France, transmise par les tiques, urgence médicale, vaccination et antiparasite externe), la leishmaniose (région méditerranéenne, transmise par les moustiques, vaccination), la dirofilariose (sud-ouest et zones marécageuses, transmise par les moustiques)
 – Intoxications : avoir le contact du centre antipoison le plus proche de la destination
 – La fugue , changement d’environnement… peut pousser votre animal à s’enfuir pendant les vacances, rassurez-le, en lui apportant ses jouets préférés, son coussin, sa gamelle…..

Bonnes vacances 🙂